top of page

La vérité sur le liège projeté I Les erreurs à éviter

J’attendais avec impatience cette fameuse étape de l’aménagement car j’avais entendu et lu que c’était vraiment satisfaisant à projeter. Spoiler en un mot, catastrophe.

Je vais t’expliquer pourquoi nous avons autant galéré pour t’éviter de perdre quelques cheveux. 🤯


Les 4 erreurs à éviter


1. Acheter un mélange de liège projeté déjà fait


Cela a été notre première erreur à croire qu’un mélange tout fait nous ferait gagner du temps ! Au contraire, les pots devaient être stockés depuis longtemps en entrepôt, du fait il a fallu mélanger pendant très longtemps et ajouter beaucoup d’eau (ce qui n’était pas prévu) pour que la pâte devienne bien homogène et puisse être projetée. J’ai aussi ouvert des pots avec le plastique du mélange craqué à l’intérieur donc je ne recommande vraiment pas ! ❌


2. Choisir un pistolet à crépir bas de gamme

Pour minimiser le coût de l’isolation qui était déjà très élevé, j’ai décidé de chercher sur internet le pistolet à crépir le moins cher me disant qu’il n’y avait pas de différence. J’avais tort, les embouts livrés avec, ne correspondaient pas au compresseur que j’avais et avec la pression il s’est directement fêlé. La joie, vraiment. 🙃


Je te conseille plutôt de prendre directement en magasin de bricolage et de demander conseil si besoin aux employés du magasin, ce que j’ai fait un peu trop tard.


3. Négliger la taille du compresseur

Peut-être que cette erreur est seulement due au mauvais mélange que l’on avait mais je préfère t’en parler tout de même pour que tu aies toutes les clés ! 
On nous a prêté un compresseur 50L et çela n’était pas du tout productif la pression descendait beaucoup trop vite à cause du petit réservoir. On devait attendre que la pression monte à 5-6 bars pour projeter quelques secondes, autant dire qu’on ait mis du temps pour la première couche. 🥵



Pour la seconde couche, on a utilisé un compresseur 200L et on a clairement vu la différence c’était top ! Tous les autres sites te diront de mettre la pression à 3-4 bars mais franchement nous cela n’a fonctionné qu’avec 6 à 8 bars, ou alors on n'est pas assez patientes.




En résumé si tu as la possibilité de prendre un grand compresseur c’est le mieux, tu gagneras du temps et de l’énergie ! 😎


4. Décider de projeter en hiver

Dernière et sûrement la plus grande erreur a été de me dire que projeter du liège en hiver sans atelier était une bonne idée ! FAUX.


Évidemment, je le savais mais ce n’était cette isolation et aucune autre que je souhaitais appliquer. On a réussi à trouver un atelier pour faire sécher le liège pendant une semaine au vu des températures.


La seule fois où le fourgon est resté dans la cour sous la pluie bretonne, le liège au plafond a commencé à moisir donc je recommande vraiment pas.
 😫


Même en ayant eu une montagne de galères qui aurait pu nous faire reculer, nous y sommes arrivées et j’en suis super fière ! Je ne regrette absolument pas ce choix, Au toucher on ressent tellement la différence de températures avec la tôle et le liège. Installer une isolation en respect de la nature et de ma santé me tenait vraiment à coeur. 💚


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page